News

Quel avenir pour les métiers numériques et créatifs ?

Saviez-vous que les métiers numériques et créatifs ont le vent en poupe ? Pas de doute : malgré cette période difficile pour l’économie, ils se portent bien…car tous les secteurs d’activité en ont besoin.

Cela fait quelques années déjà : les métiers numériques et créatifs semblent s’être taillé la part du lion dans l’économie et le monde du travail français. On les décrit souvent comme les “métiers de demain”. Depuis une quinzaine d’années, le numérique connaît de nombreux développements.

Peu à peu, son arrivée a bouleversé notre monde. Et les métiers du secteur sont devenus indispensables. Plutôt que de les opposer aux savoirs-faire traditionnels, il faut considérer la plus-value qu’ils ont apporté dans nos environnements professionnels et personnels, ce qu’ils ont changé dans nos quotidiens.

De la création à la promotion

L’arrivée des données à analyser et à traiter, ce fameux big data, a progressivement transformé nos moyens de communiquer, la consommation de biens culturels ou le commerce en ligne par exemple. Et désormais, on peut “anticiper” la création de contenus, de textes, de produits culturels ou même de musiques. De nouveaux métiers, liés à ces modes de consommation, se sont inventés puis fait une place.

D’ailleurs, il ne s’agit plus seulement de diffuser ou de promouvoir du contenu grâce au numérique, mais aussi d’intervenir dans le processus de création et de design des produits. Les métiers du numérique sont présents partout, de l’industrie aux services, dans tous les secteurs d’activité.

Un secteur plus que dynamique

Aujourd’hui, plus que des marques ou des ventes, les consommateurs fonctionnent à l’expérience. Vivre une expérience dans un contexte donné, qu’il faut appréhender et réussir à anticiper. De la même manière, les réseaux sociaux jouent un rôle primordial dans la diffusion d’informations pour les médias et la promotion de produits quels qu’ils soient. Le développement de nombreuses plateformes en ligne, dans des domaines variés, participent à la bonne santé du numérique : e-commerce, musique, contenus vidéos, films, séries, voyages, etc.

Dans les entreprises du numérique français, 170 000 à 212 000 postes seront à pourvoir d’ici 2022, d’après France Stratégie et la Dares. Et ces chiffres ne tiennent pas comptent de tous les autres secteurs qui recrutent des collaborateurs exerçant un métier du numérique… Ces mêmes organismes estimaient que 60 000 personnes allaient être recrutées dans ce secteur en 2018, soit une augmentation de 17 % par rapport à l’année précédente.

Différents débouchés à connaître

L’Idem prépare à plusieurs secteurs de métiers numériques et créatifs : l’audiovisuel, l’animation 2D/3D, le développement web, les métiers du son, le design graphique et la communication digitale, etc. A chaque cursus, ses spécialités… et ses perspectives. Pour chacun d’entre eux, au minimum une dizaine de débouchés possibles après l’obtention du diplôme, débouchés répartis dans différentes branches professionnelles. Sachant que leur nombre n’est pas exhaustif. Preuve que le secteur a de l’avenir : près de 96 % des élèves de L’Idem décrochent un poste dans les trois mois suivant l’obtention de leur diplôme.

Rendez-vous sur la fiche de chaque filière sur lidem.eu, rubrique “Formations”, où les perspectives précises sont détaillées.

Laisser un commentaire

©L'IDEM 2019