News

Booster sa créativité grâce à la veille et aux réseaux sociaux ?

La créativité et l’imagination s’entretiennent, se nourrissent, surtout quand l’on aspire à une carrière dans la communication visuelle. En vacances, lors d’une promenade, d’une réunion de famille, en écoutant de la musique, en lisant une BD, bref, presque à chaque instant, il faut les cultiver ! Voici quelques astuces pour booster votre créativité.

Être créatif, cela ne s’invente pas. Mais cela peut se travailler, au quotidien, avec quelques astuces.

Les réseaux sociaux

Tout d’abord grâce aux réseaux sociaux et à leur contenu. 

En effet, sur ces plateformes, on peut s’inspirer des autres. Beaucoup d’artistes, d’écrivains, de créateurs ou encore de cinéastes sont très actifs sur les réseaux sociaux. A travers des vidéos, des chansons ou des masterclass, ils donnent des trucs et astuces pour créer, ils parlent de contenus et proposent des “choses”. 

Là, vous pouvez aussi partager vos créations et en discuter avec les autres. Les commentaires, positifs ou négatifs, aident à avancer et donnent un certain recul. 

D’ailleurs, pendant le confinement, L’Idem a demandé à ses étudiants de rester actifs et créatifs, notamment sur les réseaux. Souvent sous forme de défis, ils ont dû créer, et les étudiants se sont largement prêté au jeu ! Par exemple avec le challenge Stay Home : stay creative, les étudiants ont pu partager leurs productions, photos, dessins, vidéos, montagnes, sons. 

Les maîtres mots ont été créativité, productivité et divertissement. Ces créations ont permis aux élèves de rester actifs tout en confrontant leurs travaux. Une idée pour booster les motivations de chacun tout en restant ludique. En les publiant, ou en les partageant sur la page de l’Idem, l’école a aussi valorisé les efforts et le travail fournis.

L’école a également lancé des concours pour ses étudiants, pour se mesurer les uns aux autres et donner un objectif commun. 

Enfin, certaines sections comme l’Audiovisuel, ont produit des courts-métrages publiés ensuite sous le nom [Cinéma vérité : into the house]

Bien organiser sa veille

Les contenus sur Internet et les réseaux sociaux étant légion, mieux vaut s’organiser pour ne pas être noyé et être trop sollicité. 

Sur Facebook, Instagram ou Twitter, on crée ses propres abonnements et listes de diffusion, avec les contenus qui nous intéressent. Grâce aux hashtag, comme #communication, #publicité ou #campagne, on sélectionne des contenus qui peuvent être intéressants. A vous de faire un second tri ensuite pour savoir ce qui vous intéresse vraiment. 

Un réseau particulièrement accès sur les idées créatives : Pinterest est aussi une mine d’informations pour alimenter votre inspiration. Vous pouvez épingler les comptes ou les publications “Pins” qui vous intéressent le plus, correspondant à la communication, au branding, à la pub…

Retrouvez également nombre de contenus vidéos, campagnes publicitaires ou courts-métrages sur des sites qui font référence dans la créativité et le marketing comme creapills.com, emarketing.fr, wearecom ou encore le spécialiste de la publicité lareclame.fr et le média de la culture pop konbini.com. Il en existe beaucoup d’autres, à choisir selon vos domaines de prédilection. Chacun de ces médias est très actif sur les réseaux. Les contenus sont également disponibles via des newsletters hebdomadaires ou mensuelles.

Restez ouverts !

Pour être plus créatif, il faut aussi nourrir sa curiosité et approfondir ses connaissances. Pour rester éveillé et ouvert à tout, on peut passer d’une musique à un nouveau livre, un film, une peinture, une série ou même tout un univers cinéma. Tout peut être source d’inspiration, tout peut donner des idées que l’on aurait pas pensé exploiter, tout peut alimenter une production personnelle. 

Ouvrez les yeux ! Tout autour de vous (panneaux publicitaires, affichages, publicités sur Internet, contenus envoyés par mail… photos personnelles même) tout est prétexte à créer, à s’inspirer. 

Il est également important de ne pas surcharger ses journées en espérant être créatif. Il ne faut pas se noyer sous les contenus, sous peine d’être contre-productif. Laisser à son esprit des temps pour vagabonder reste aussi une bonne méthode.

Laisser un commentaire

©L'IDEM 2019