Audiovisuel

{MASTERCLASS LIGHT} avec Wilfrid Sempé

Wilfrid Sempé
Chef-opérateur de prises de vues/enseignant

 

En janvier, nos étudiants en Audiovisuel 3ème année (Promotion VARDA), ont eu la chance de réaliser une masterclass avec Wilfrid Sempé, chef-opérateur de prises de vues et enseignant.

Son parcours

Il effectue ses études d’abord à l’université Paris 8 en 1980 puis au CERIS en 1982 d’où il sort en 1984 avec un diplôme d’opérateur de prises de vues cinéma et vidéo. D’abord assistant opérateur , notamment de Nestaor Almendros et Thierry Arbogast, il signe l’image de nombreux court-métrages réalisés entre autres par Eric Leroch, Isabelle Le Nouvel, Niels Arestrup, Eric Bitoun, Claude Duty, Yann Samuel,Serge Meynard. Il aborde le long-métrage à partir de 1998 en alternant les premiers films de jeunes réalisateurs comme Philippe Dechauvron ou Eric Leroch avec des collaborations avec des cinéastes confirmés comme Jean-Claude Brisseau, Jean Marbeuf ou Pascal Kané. Dans le domaine du documentaire, il collabore notamment avec Yves Riou, Philippe Pouchain, Marc Jampolsky, Georges Guillot, Noël Alpi ou Philippe Rostan. Depuis 2004, il enseigne la lumière de cinéma et de vidéo dans plusieurs établissements dont l’IDEM Creative Arts School.

Programme de la masterclass

« Après la masterclass sur les éléments techniques de la création de lumière (choix et emplacement des projecteurs, étude de la diffusion de la lumière et des températures de couleurs), je souhaitais aborder avec eux les différents styles photographiques qui ont marqué l’histoire du cinéma depuis plus d’un siècle. Après une première journée consacrée au visionnage d’une série d’extrais de films de 1920 à nos jours retraçant une véritable histoire de la lumière depuis l’expressionisme allemand jusqu’au méthode d’éclairage les plus modernes en passant par la nouvelle vague et les classiques français, italiens ou américains.

Le style photographique des films est directement lié à la notion de genre cinématographique, d’où l’intérêt de parcourir ces différents genres, de la comédie au drame bourgeois, du film noir au fantastique, de Murnau à Renoir, de Kubrick à Scorcese, de Fellini à Argento, de Almodovar à Ken Loach ou Céline Sciamma.

Les jours suivants sont consacrés à la mise en œuvre des styles photographiques que les étudiants ont envie d’expérimenter au travers du tournage d’un clip musical. J’ai choisi ce type de projet car il permet de naviguer d’un univers artistique à l’autre sans trop se soucier de la cohérence visuelle du projet dans son entier. Au contraire, au sein d’un clip plus les univers visuels se contredisent et s’entrechoquent d’une séquence à l’autre, plus le projet s’enrichit. Dans la dernière partie du cours, pour permettre aux étudiants d’aboutir la post-production de leur clip, j’organise avec les autres un atelier photo autour d’images issues de la mode, de la publicité de la peinture ou du cinéma ».
Wilfrid Sempé
Crédits Photo : Gabriel BRANSOLLE
Instagram

Laisser un commentaire

©L'IDEM 2019